Downloads: 136

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
zinbun_46_59.pdf535.76 kBAdobe PDFView/Open
Full metadata record
DC FieldValueLanguage
dc.contributor.authorSato, Junjija
dc.date.accessioned2016-03-30T07:33:54Z-
dc.date.available2016-03-30T07:33:54Z-
dc.date.issued2016-03ja
dc.identifier.issn0084-5515ja
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/2433/209950-
dc.descriptionWorkshop: What "we" owe to Étienne Balibar's reading--Individuality and Community, from Rousseau to Blanchot (January 17th, 2015)ja
dc.descriptionJournée d'études : Ce que « nous » devons à la lecture d'Étienne Balibar--Individualité et Communauté, de Rousseau à Blanchot (le 17 janvier 2015)ja
dc.description.abstractLes textes que nous avons analysés apportent une contribution à la solution d'une série de problèmes que posent différentes figurations du corps politique, notion clef pour les théories politiques occidentales depuis Hobbes jusqu'à Rousseau : quelle est la différence spécifique entre les figures du corps qui apparaissent chez Diderot (Le rêve de d'Alembert) et chez Rousseau (Discours sur l'économie politique) ? ; quelle est la signification de la figure exceptionnelle d'Otanés qu'évoque brièvement une note de la Dédicace du Discours sur l'inégalité de J.-J. Rousseau ? ; comment interpréter le statut d'exception au sein de la théorie politique rousseauiste ? En suivant É. Terray qui jette un jour nouveau sur l'aspect médical de l'isonomie politique ( l'absence totale de rapports dominant-dominé ) chez les Grecs, nous interprétons les textes de Diderot et de Rousseau comme autant de tentatives pour constituer une médication politique ; mais, en même temps, le cas Otanés révèle une originalité des textes rousseauistes dont l'objectif est, on le sait bien, d'administrer des remèdes pour le mal de société de son temps, tout en mettant explicitement en cause le statut de médecin ou de guérisseur. Nous dirions volontiers que, chez Rousseau, le guérisseur social se constitue en tant que tel à travers sa propre souffrance : il se constitue, selon l'expression heureuse de J. Starobinski, comme « guérisseur souffrant ». À la lumière de ces interprétations, nous pouvons nous rendre compte de la route périlleuse qu'a suivie Jean-Jacques Rousseau pour atteindre son but : l'auto-qualification de son statut de thérapeute exceptionnel du corps politique.ja
dc.format.mimetypeapplication/pdfja
dc.language.isofreja
dc.publisherInstitute for Research in Humanities Kyoto Universityja
dc.publisher.alternativeJinbun kagaku Kenkyusho, Kyoto Universityja
dc.rights© Copyright March 2016, Institute for Research in Humanities Kyoto University.ja
dc.subjectRousseauja
dc.subjectDiderotja
dc.subjectcorps politiqueja
dc.subjectisonomieja
dc.subjectthérapeutique socialeja
dc.titleL'anomalie solitaire : le cas Otanés et la politique de J.-J. Rousseauja
dc.type.niitypeDepartmental Bulletin Paperja
dc.identifier.ncidAA00498213ja
dc.identifier.jtitleZINBUNja
dc.identifier.volume46ja
dc.identifier.spage59ja
dc.identifier.epage73ja
dc.textversionpublisherja
dc.sortkey06ja
dc.identifier.selfDOI10.14989/209950ja
Appears in Collections:No.46

Show simple item record

Export to RefWorks


Export Format: 


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.